LA MÉMOIRE : tout ce que l’on doit savoir.

La mémoire humaine est essentielle : elle nous permet de conserver et d’enregistrer toutes les informations vitales au quotidien. Elle joue un rôle majeur dans l’amélioration de nos capacités à l’apprentissage et a ainsi une importance toute particulière lors des études.

Les différents types de mémoires

Il existe plusieurs types de mémoire qui nous permettent à elles-seules d’être conscients de notre identité, de notre savoir et de nos connaissances, d’être doué(e)s de réflexion.

La mémoire à court terme : elle nous permet de retenir des informations assimilées 10 minutes après être entrées dans notre cerveau. Nous pouvons mémoriser jusqu’à sept éléments simultanément.

La mémoire de travail : elle est essentielle dans notre vie quotidienne car elle influe sur notre capacité à traiter, manipuler les informations stockées dans la mémoire à court terme, comme par exemple prendre des notes tout en écoutant un cours.

La mémoire perceptive : grâce à nos cinq sens, elle permet de stocker visages, lieux, bruits, sans même que nous nous en rendions compte. Elle nous donne des repères visuels, auditifs, tactiles, gustatifs, et sonores.

Il reste aussi la mémoire sémantique, celle qui nous permet d’enregistrer ce que l’on sait de soi et du monde autour de nous, et la mémoire épisodique qui nous permet et de stocker les événements vécus ainsi que leur contexte, et de nous projeter dans l’avenir. Enfin, on parle aussi de mémoire procédurale, qui nous permet de nous souvenir de nos automatismes, nos gestes habituels.

Quelques conseils pour faire travailler la mémoire

  • Cherchez du sens lors de l’apprentissage : demandez des éclaircissements à l’enseignant si vous ne comprenez pas. Il est essentiel de bien comprendre le cours pour pouvoir le mémoriser correctement.
  • Utilisez des moyens mnémotechniques : n’hésitez pas à associer une phrase, un dessin, à ce que vous souhaitez apprendre. L’exemple le plus connu est sans doute la phrase « Mais où est donc Ornicar ? » destinée à retenir les conjonctions de coordination.
  • Identifiez le type de mémorisation la plus efficace chez chaque personne : mémoire visuelle, auditive, kinesthésique ? Selon les cas, vous enregistrerez mieux les informations en les écrivant plusieurs fois, en les répétant à voix haute ou encore en associant couleurs et informations. Pour identifier le type de mémoire de votre enfant, vous pouvez vous rendre à cette adresse pour effectuer un test : http://www.letudiant.fr/trendy/tests-et-quiz/psycho/myself-co/quel-est-votre-type-de-memoire.html

Retenez enfin que le cerveau retient plus aisément les informations lorsqu’il arrive à relier une information à un souvenir concret ou une réalité précise.