Anacours répond à votre demande de soutien scolaire.

Pourquoi étudier les langues anciennes ?

Latin et grec ancien sont étudiés depuis le XIXe siècle à l’école et à l’université. Historiquement, il s’agit de matières très importantes. L’étude de ces langues mortes permet entre autres de mieux comprendre la littérature et la culture françaises. Sans compter les points supplémentaires aux examens ! Focus sur les avantages des options facultatives latin et grec pour les collégiens et les lycéens.

Les bénéfices de l’enseignement du latin et du grec au collège

Les élèves peuvent choisir une option facultative, dont les langues anciennes (latin ou grec) à partir de la classe de 5e. Cette option représente une à deux heures de cours supplémentaires par semaine en 5e puis de deux à trois heures de cours en 4e et 3e. Petit conseil : seuls les élèves qui se passionnent pour les langues devraient choisir ces options, sans quoi le manque de motivation mènera sans aucun doute à l’abandon total de la matière.

Les cours de latin et de grec sont l’occasion, pour les professeurs, de proposer un enseignement riche, sur l’ensemble de la culture antique méditerranéenne. Pour les élèves, qui sont entièrement là par choix personnel, c’est une chance de découvrir la Grèce antique et sa culture fondatrice, ainsi que les dessous de l’Empire romain. En effet, outre l’étude de textes de grands auteurs antiques, c’est aussi l’Histoire, la culture et les codes artistiques, les mythologies, la philosophie de ces civilisations, qui sont abordés. Il s’agit d’une belle façon de se cultiver et de s’enrichir, voire de déclencher une passion pour les langues ou pour l’Histoire de l’art !

L’autre avantage majeur de l’apprentissage des langues mortes, surtout du latin, c’est qu’il permet à coup sûr de progresser en français, de comprendre ses mécanismes et d’enrichir son vocabulaire. La découverte de l’étymologie permet de mieux comprendre un certain nombre de construction de notre langue.

Les points bonus aux examens du Brevet et du Baccalauréat

En outre, suivre des cours de langues anciennes peut être avantageux pour la note du Diplôme National du Brevet, puisque cela peut rapporter des points supplémentaires (jusqu’à 20 points), sur la base du contrôle continu.

Au bac, l’évaluation de ces options facultatives se fait également en contrôle continu, sur les classes de première et de terminale. Ainsi, seuls les points au-dessus de la moyenne comptent, pour une coefficient 3. De plus, cela permet de valoriser son dossier scolaire pour l’orientation post-bac.

Inscrivez-vous à la newsletter de notre blog

Découvrir la solution

Qui correspond aux besoins de votre enfant.

Comment s’exercer à l’expression orale en langue ?

L’apprentissage d’une langue étrangère passe par la découverte de l’écrit, mais aussi par la pratique de l’oral. Qu’ils étudient l’anglais, l’espagnol ou l’allemand, les élèves peuvent rencontrer des difficultés à s’exprimer dans une langue étrangère devant leurs camarades. Prononcer les mots correctement, employer la bonne intonation, tout en parlant avec fluidité s’avère délicat pour certains. […]

Découvrir

Pourquoi choisir Allemand en LV2 ?

Dès la 5ème, les collégiens doivent choisir une seconde langue vivante parmi plusieurs options. En général, les établissements proposent l’allemand ou l’espagnol. Si ce choix s’avère délicat, c’est avant tout parce que les élèves l’étudieront pendant toute leur scolarité. L’allemand, souvent considéré comme une langue difficile à apprendre, possède de nombreux atouts. Voici un aperçu […]

Découvrir

Qui sont les enseignants d’Anacours ?

Depuis sa création, le réseau Anacours s’engage à fournir une prestation de qualité à chaque enfant accompagné. Aussi, nous accordons une importance majeure à la sélection de nos professeurs particuliers en appliquant un processus de recrutement rigoureux. Notre objectif étant d’offrir à nos élèves un enseignement qualitatif, tout en misant sur le principe du tandem […]

Découvrir

Préparer efficacement un contrôle : éviter le syndrome de la feuille blanche

Souvent associé au monde de l’écriture, puisqu’il touche principalement les auteurs, le syndrome de la page blanche peut aussi concerner les élèves. Il se manifeste par une perte de mémoire ou un manque d’inspiration durant une évaluation. L’enfant se sent alors démuni devant le sujet du test, car il oublie immédiatement toutes les notions pourtant […]

Découvrir