Anacours répond à votre demande de soutien scolaire.

Zoom sur les DYS : la dyspraxie

La dyspraxie fait partie des troubles dit DYS. Il s’agit d’un trouble spécifique des apprentissages qui entraine des difficultés à réaliser des gestes de manière automatique. Comment la dépister ? On fait le point sur la dyspraxie, ses signes et ses traitements possibles.

Qu’est-ce que la dyspraxie ?

La dyspraxie est un des troubles DYS les moins connus, qui toucherait de 2 à 6 % des enfants. La dyspraxie peut être très handicapante dans la vie quotidienne ainsi qu’à l’école.

Il s’agit d’un trouble neurologique qui affecte la planification des gestes volontaires : on repère alors une incapacité partielle ou totale de l’exécution. Les muscles de l’enfant fonctionnent normalement, mais la réalisation de certains gestes précis lui demande énormément d’efforts.

Les signes d’une dyspraxie

La dyspraxie se manifeste pour 80 % des enfants vers l’âge de 4 ou 5 ans, à l’occasion des premiers apprentissages à l’école.

On retrouve ainsi, selon les enfants, différents signes :

  • Maladresse importante
  • Difficulté à écrire, dessiner, découper
  • Difficulté dans l’apprentissage de gestes tels que le laçage des chaussures, l’utilisation des couverts, s’habiller seul…
  • Difficulté pour certains jeux demandant de la précision comme les billes, les activités manuelles, les jeux de construction…
  • Difficulté à se repérer dans l’espace

Selon le type de dyspraxie, on pourra aussi retrouver des troubles logico-mathématiques, des troubles oculaires, ou encore des troubles de l’attention, car elle peut être associée à un TDA/H.

Le diagnostic et le traitement de la dyspraxie

Comme tous les troubles DYS, un diagnostic précoce est toujours bénéfique. Celui de la dyspraxie peut être réalisé tôt par le pédiatre. Le plus souvent, c’est à l’école qu’elle est repérée : par exemple par l’enseignant, le plus souvent par le médecin scolaire.

Il est ensuite nécessaire d’établir un bilan complet, réalisé par une équipe pluridisciplinaire, rassemblant un neurologue, un ergothérapeute, un psychomotricien et un orthoptiste.

L’enfant doit apprendre à vivre avec la dyspraxie, car il s’agit d’un trouble qui ne se soigne pas entièrement. Il adoptera ainsi d’autres stratégies pour contourner ses difficultés motrices. Plusieurs pistes sont mises en place sur le long terme, telles que des rééducations, notamment auprès d’un ergothérapeute et d’un psychomotricien.

À l’école, des aménagements sont possibles pour lui donner toutes ses chances de réussir. L’enseignant devra adapter sa pédagogie, par exemple en exigeant qu’une tâche à la fois, en privilégiant l’oral, en proposant des supports clairs et aérés, ou encore en favorisant l’utilisation du matériel informatique en classe – notamment la tablette. L’enfant dyspraxique pourra aussi être accompagné par un AVS s’il est reconnu par la MDPH.

Découvrir la solution

Qui correspond aux besoins de votre enfant.

Les bénéfices des cours particuliers

Les familles hésitent parfois à faire appel à un professeur particulier pour aider leur enfant dans ses apprentissages. Quel que soit son niveau général, un élève peut rencontrer diverses difficultés durant sa scolarité. Cela concerne aussi bien l’acquisition et la maîtrise des connaissances que la méthodologie ou l’organisation du travail. Suivre des cours particuliers constitue […]

Découvrir

Le suivi de votre enfant par son conseiller pédagogique

Notre mission en tant que spécialiste du soutien scolaire est d’accompagner chaque élève vers la réussite grâce à un suivi personnalisé. Pour cela, nous mettons les familles en relation avec un conseiller pédagogique dès l’inscription de l’enfant comme élève Anacours. Ce professionnel joue un rôle déterminant, puisqu’il contrôle les progrès réalisés, de façon à adapter […]

Découvrir

Connaissez-vous la graphothérapie ?

L’apprentissage de l’écriture tient une place prépondérante dans la scolarité d’un enfant. Certains élèves rencontrent des difficultés persistantes dans ce domaine, ce qui engendre des conséquences pour la suite de leur parcours. Écrire de façon lisible, maintenir son stylo correctement, limiter les douleurs, etc. ; la graphothérapie poursuit différents objectifs. En quoi consiste cette pratique […]

Découvrir

Préparer sa visite à un salon de l’orientation ou à une journée portes ouvertes

La définition du projet d’orientation post-bac compte parmi les étapes majeures pour les élèves de terminale. Ceux qui envisagent de poursuivre leurs études dans l’enseignement supérieur devront émettre des vœux sur la plateforme Parcoursup. Différents événements sont organisés tout au long de l’année pour permettre aux jeunes d’en savoir plus sur les formations existantes. Salons […]

Découvrir