Zoom sur les DYS : la dysphasie

La dysphasie est une trouble spécifique d’apprentissage du langage oral. Présent dès la naissance puis tout au long de la vie, il touche environ 2 % des enfants scolarisés. On vous explique quelles sont les manifestations de la dysphasie et comment traiter ce trouble DYS.

Dysphasie : qu’est-ce c’est ?

Ce trouble se manifeste par des difficultés au niveau de la communication orale et verbale : l’acquisition du langage par l’enfant n’est pas normale. Ce dernier a du mal à s’exprimer, mais aussi à comprendre ce qu’on lui dit. Il existe plusieurs types de dysphasie : elle peut être expressive, réceptive ou mixte.

La dysphasie touche plus fréquemment les garçons, et on ignore encore réellement sa cause, si ce n’est qu’il s’agit d’un trouble neurologique.

Les signes de la dysphasie et son diagnostic

Globalement, un enfant touché par une dysphasie parle tardivement, s’exprime mal et a des difficultés de compréhension orale. Elle ne doit pas être confondue avec un retard de langage.

Voici plusieurs signes qui peuvent alerter sur une possible dysphasie chez un enfant :

  • Difficulté à trouver ses mots
  • Utilisation de phrases très courtes, de style télégraphique
  • Difficultés syntaxiques et manque de sens
  • Il parle peu, a du mal à exprimer ce qu’il veut et ressent
  • Il est difficile de le comprendre (manque de sens, de cohérence)
  • Il a du mal à comprendre des consignes

Une dysphasie peut aussi être associée à d’autres troubles tels qu’une dyslexie ou une dysorthographie.

Le diagnostic de la dysphasie ne peut pas être posé avec certitude avant les 5 ans de l’enfant. Il est nécessaire d’écarter dans un premier temps toute autre cause, notamment psychologique, intellectuelle ou physique.

Ce diagnostic se fait à partir d’un bilan de langage réalisé par un orthophoniste sur prescription du médecin traitant. Ce bilan se passe en présence de la famille et permet au professionnel d’évaluer la communication de l’enfant, et le degré de sévérité du trouble.

Le traitement de la dysphasie

Au-delà de 5 ans, une rééducation orthophonique est nécessaire. L’enfant, pour mieux vivre avec son handicap et profiter d’une scolarité réussie, doit être suivi de façon étroite et prolongée. Il est important de savoir qu’une dysphasie ne se guérit pas, mais s’apprivoise. Plus elle est prise en charge de façon précoce, plus les bénéfices du traitement seront importants.

En plus de l’accompagnement régulier de l’orthophoniste, la consultation d’un psychologue, d’un psychométricien ou encore d’un ergothérapeute peut aussi être bénéfique.