Travail scolaire : aider son enfant à devenir autonome

S’il est indispensable d’encadrer et apporter son aide pour les devoirs en primaire, petit à petit, l’acquisition de l’autonomie pour le travail scolaire doit se faire. Alors comment aider au mieux son enfant pour qu’il apprenne à travailler seul ?

Comment aider son enfant à être autonome dans ses devoirs ?

Plus les années passent, plus l’élève devra fournir de travail personnel. Dès la 6e, il est important de donner des clés à son enfant pour qu’il sache travailler seul, aussi bien à la maison qu’en heure de permanence. C’est donc à partir de la fin de l’école élémentaire qu’il faut encourager son enfant à gagner en indépendance, en lui donnant certaines méthodes. Il doit par exemple apprendre qu’il est bon de revoir la leçon du jour avant de se lancer dans les exercices demandés, ou encore qu’il est utile de refaire des exercices qu’il n’avait pas réussi à réaliser auparavant.

A partir du CM2 ou de la 6e, on peut aussi lui apprendre à s’avancer dans le cas où son professeur donne les devoirs à l’avance. De surcroit, en lui enseignant comment être organisé, comment bien tenir son cahier de texte ou son agenda, on lui donne des clés pour mieux travailler seul. Il faut aussi lui montrer qu’il apprend pour lui, pour son avenir, que l’essentiel est d’avoir bien compris.

Les bienfaits de travailler seul

Un enfant autonome pour ses devoirs apprend plus vite, et se construit sa propre façon de travailler, qui est la plus efficace pour lui.

Bien entendu, l’acquisition de l’autonomie de travail est à appliquer avec discernement. Les très bons élèves ont rarement besoin de l’aide de leur parents. A contrario, les élèves qui rencontrent des difficultés à l’école ont toujours besoin d’un soutien bienveillant à la maison, voire de cours particuliers ou d’aide aux devoirs. Rien n’interdit un coup de pouce de temps en temps !

Ce qui est pénalisant pour l’enfant serait un encadrement trop strict et permanent de la part des parents, de même que ceux qui font le travail à la place de leurs enfants. En outre, l’aide excessive des parents peut poser problème aux enfants et adolescents : le parent qui veut aider apporte un autre modèle que ce qui se fait à l’école ou au collège. Ainsi, l’implication du parent, qui croit pourtant bien faire, tend souvent à brouiller les choses dans la tête de l’enfant, plutôt qu’à les éclaircir.