Pourquoi étudier les langues anciennes ?

Latin et grec ancien sont étudiés depuis le XIXe siècle à l’école et à l’université. Historiquement, il s’agit de matières très importantes. L’étude de ces langues mortes permet entre autres de mieux comprendre la littérature et la culture françaises. Sans compter les points supplémentaires aux examens ! Focus sur les avantages des options facultatives latin et grec pour les collégiens et les lycéens.

Les bénéfices de l’enseignement du latin et du grec au collège

Les élèves peuvent choisir une option facultative, dont les langues anciennes (latin ou grec) à partir de la classe de 5e. Cette option représente une à deux heures de cours supplémentaires par semaine en 5e puis de deux à trois heures de cours en 4e et 3e. Petit conseil : seuls les élèves qui se passionnent pour les langues devraient choisir ces options, sans quoi le manque de motivation mènera sans aucun doute à l’abandon total de la matière.

Les cours de latin et de grec sont l’occasion, pour les professeurs, de proposer un enseignement riche, sur l’ensemble de la culture antique méditerranéenne. Pour les élèves, qui sont entièrement là par choix personnel, c’est une chance de découvrir la Grèce antique et sa culture fondatrice, ainsi que les dessous de l’Empire romain. En effet, outre l’étude de textes de grands auteurs antiques, c’est aussi l’Histoire, la culture et les codes artistiques, les mythologies, la philosophie de ces civilisations, qui sont abordés. Il s’agit d’une belle façon de se cultiver et de s’enrichir, voire de déclencher une passion pour les langues ou pour l’Histoire de l’art !

L’autre avantage majeur de l’apprentissage des langues mortes, surtout du latin, c’est qu’il permet à coup sûr de progresser en français, de comprendre ses mécanismes et d’enrichir son vocabulaire. La découverte de l’étymologie permet de mieux comprendre un certain nombre de construction de notre langue.

Les points bonus aux examens du Brevet et du Baccalauréat

En outre, suivre des cours de langues anciennes peut être avantageux pour la note du Diplôme National du Brevet, puisque cela peut rapporter des points supplémentaires (jusqu’à 20 points), sur la base du contrôle continu.

Au bac, l’évaluation de ces options facultatives se fait également en contrôle continu, sur les classes de première et de terminale. Ainsi, seuls les points au-dessus de la moyenne comptent, pour une coefficient 3. De plus, cela permet de valoriser son dossier scolaire pour l’orientation post-bac.