Lycée : apprendre à bien prendre des notes

En entrant en seconde, les élèves doivent faire face à tout un lot de nouveautés. En effet, qui dit lycée, dit indépendance. Contrairement au collège où le professeur écrivait la leçon au tableau, au lycée, les élèves doivent apprendre à prendre des notes pour assimiler le cours. Une compétence indispensable qui deviendra de plus en plus utile par la suite, tout particulièrement lors des études supérieures.

La prise de notes, à quoi ça sert ?

Les notes sont essentielles puisqu’elles permettent à l’élève de garder une trace écrite des cours. En effet, au lycée, les professeurs notent au tableau uniquement les informations essentielles, telles que les dates. Les élèves doivent donc dégager au fur et à mesure les grandes idées, les axes principaux du cours et les noter pour retenir l’essentiel de la leçon. Les notes sont également utiles pour comprendre le cours : en le synthétisant directement sur le papier, l’élève l’assimile mieux.

Comment bien prendre des notes ?

Première règle : être attentif. Pour bien prendre des notes, vous devez suivre le fil de la leçon du professeur, sans quoi vous risquez de manquer une idée et d’être perdu. Ensuite, il faut apprendre à ne pas noter chaque parole du professeur, mais seulement les idées principales.

Pour apprendre à écrire vite et prendre des notes efficacement, les abréviations constituent notamment un point clé. Elles sont de différentes natures : d’abord l’abréviation syntaxique, qui consiste à retirer les mots superflus à la compréhension dans une phrase, tels que les articles ou les adjectifs. L’abréviation lexicale consiste elle à « compresser » le mot en retirant certaines lettres. Ceci est très utile pour les mots longs, ou ceux utilisés à répétition. Par exemple, « c’est-à-dire » s’abrège en « cad », « tout » en « tt », « exemple » en « ex ».

Nos astuces et conseils

  • Aérez et organisez vos notes pour une lecture plus claire. Sautez des lignes, marquez des retraits, utilisez des tirets. N’hésitez pas à laisser de la place dans la marge pour complétez vos notes.
  • Utilisez les abréviations. Il est conseillé d’inventer vos propres abréviations, qui vous viendront ainsi plus naturellement.
  • Servez-vous de symboles. L’utilisation de signes et symboles permet de gagner beaucoup de temps pour illustrer des idées complexes. Par exemple, les flèches (=>), très utiles, permettent de signifier une transformation ou une conséquence. Des signes mathématiques peuvent aussi se révéler utiles, notamment Ø pour signifier l’absence, ou ≠ pour indiquer la différence ou l’antagonisme.
  • Enfin, nous vous conseillons de reprendre vos notes à la fin de la journée pour mieux les comprendre par la suite. Cela peut être le moment de souligner les points clés, ajouter des couleurs, compléter les manques, pour mieux mettre au propre votre cours.