L’ÉCHEC positif, synonyme de RÉUSSITE et d’apprentissage

Adultes comme enfants, nous sommes tous destinés à faire face à l’échec à un moment ou à un autre de nos vies. Qu’il soit scolaire, sentimental, professionnel, familial, l’échec peut être difficile à surmonter et peut même parfois nous donner l’envie de tout abandonner. Mais Winston Churchill disait « Le succès, c’est se promener d’échecs en échecs, tout en restant motivé », et c’est bien la clé : l’échec n’est qu’une tentative infructueuse qui nous offre simplement la possibilité d’apprendre, et donc, de s’améliorer.

Savoir décrypter un échec : Lorsque nous ratons un examen, il est facile de n’en rester qu’à nos émotions et de se décourager totalement. C’est là tout le problème : en soi, l’échec véritable n’existe que lorsque nous décidons de baisser les bras définitivement. Au contraire, un échec doit être perçu comme une tentative infructueuse. Il ne faut pas se juger, se rabaisser, se sanctionner : à la place, il faut apprendre de cette défaite, en tirer une leçon, et ré-essayer, sans rien lâcher. Se poser les bonnes questions est essentiel : étais-je assez préparé(e), étais-je trop stressé(e) ? Dois-je acquérir une meilleure méthode de travail ? Ce n’est qu’en se posant les bonnes questions, qu’il sera enfin possible de « trouver la bonne voie », et de réussir.

L’essentiel : rester positif

Lorsque nous subissons un échec scolaire, nous avons tendance à nous concentrer uniquement sur le négatif. Bien évidemment, il existe des aspects négatifs à cet échec, mais pas que ! Il faut arriver à comprendre que de nombreuses choses positives en découlent : premièrement, vous avez agi. Vous l’avez même sûrement fait malgré vos peurs, et malgré votre manque de confiance, comme pour un oral, par exemple. Dans tous les cas, vous l’avez vécu : c’est maintenant une expérience de vie, une tentative, une leçon. Il vous faut maintenant tirer les leçons de cet échec. La prochaine fois, vous aurez toutes les cartes en main pour vous améliorer et si vous réussissez, être fier de vous. Et si, malgré tout, vous pensez que votre voie n’est pas la bonne, pourquoi ne pas vous renseigner pour une nouvelle orientation ?

Célébrez votre réussite !

En essayant encore et toujours, grâce à votre résilience et le fruit de vos échecs passés, vous arriverez finalement à votre but. N’oubliez alors pas de le célébrer ! Félicitez-vous, et apprenez aussi de vos réussites. Célébrez d’abord – et lorsque vous serez prêts, passez enfin à l’étape d’après. Agissez toujours étape par étape, ce ne que comme ça que vous arriverez à vous concentrer sur votre projet, votre examen, ou votre oral.